• Pokegraph
  • Article
  • Pokémon Let's Go, q...

Pokémon Let's Go, qu'en pense l'équipe de Pokégraph ?

Bonjour à tous,

Avec beaucoup de retard et nous nous en excusons, voici notre article sur Pokémon Let’s Go Pikachu et Pokémon Let’s Go Evoli.

Cela fait maintenant presque deux mois que les jeux sont sortis et beaucoup d’entre vous ont sûrement déjà bien avancé voir terminé leur aventure à Kanto. Mais peut-être que d’autres se posent encore la question de savoir si oui ou non ils doivent acheter ces jeux.

Nous espérons que notre article vous aidera à prendre votre décision.

L'histoire

Qui dit retour à Kanto, dit que l’histoire sera la même que celle de Pokémon Jaune comme Pokémon Let’s Go est un remake de ce jeu. Néanmoins vous vous rendrez compte que certaines petites choses ont changé.

Vous devrez toujours collecter les 8 badges, devenir Maître Pokémon de la région, arrêter les méfaits de la Team Rocket, compléter votre Pokédex...

Mais comme nous partons à l’aventure sur une nouvelle console, avec de nouveaux graphismes, nouveau gameplay… l’aventure sera nouvelle tout en gardant le côté nostalgique du retour à Kanto.

Une fois votre aventure principale terminée, vous aurez accès au post-game. Autant devenir Maître Pokémon est assez facile, surtout si vous jouez à deux et que vous gardez Evoli ou Pikachu dans votre équipe, autant le post-game sera un peu plus compliqué à terminer. Il vous faudra devenir Expert Pokémon. Pour cela vous devrez affronter 153 Dresseurs experts dans le dressage d’un type de Pokémon (exemple : l’Expert Chenipan). Mais vous devrez le battre avec le même Pokémon qu’il possède (à l'exception de 8 Dresseurs qui ne combattent pas). Pour cela vous devrez passer de nombreuses heures à faire monter de niveau vos propres Pokémon sans les faire évoluer !

Les graphismes

Les graphismes sont beaux, les couleurs vives et donnent envie de profiter du jeu pour se balader.

Daizaku nous en parle : "Le jeu est très beau, avec un style plus « sérieux » que la 7G, et c’est un joli tour de force que d’afficher tous les Pokémon dans les hautes herbes, avec leurs tailles relatives les uns aux autres. Cela renforce l’immersion, ce qui était un des objectifs annoncés du jeu. Ajoutons à cela quelques cinématiques plutôt jolies, des combats plutôt bien détaillés (et surtout qui ne rament pas), et on obtient un jeu très agréable à l’œil."

On remarque néanmoins quelques défauts et des ralentissements en mode portable dans certaines zones comme la Forêt de Jade.

Le potentiel de la Nintendo Switch n’est pas utilisé à son maximum mais pour un premier RPG Pokémon sur Switch c’est déjà un bon début. Cela laisse à Game Freak une grande marge pour nous surprendre avec le RPG de 2019 ou les suivants. La console a un gros potentiel et on ne peut qu’espérer que Game Freak l’utilisera à son maximum dans l’avenir.  

Le gameplay

Le gameplay est différent de ce que l'on a connu auparavant. On se rapproche beaucoup de Pokémon Go que se soit par le fait que l'on voit les Pokémon sur la carte ou par le système de capture.

 

Un jeu plus réaliste grâce aux Pokémon visibles

Gros point positif pour les Pokémon qui sont désormais visibles dans les hautes herbes, grottes ou sur l'eau. On peut choisir de les rencontrer ou de les éviter pendant notre aventure. Plus besoin d'avoir peur des rencontres sauvages et d’utiliser les Max Repousse pour traverser une grotte en toute tranquillité.

La capture des Pokémon

Du côté du système de capture, lancer les Poké Ball permet une meilleure immersion dans le jeu. Le principe est assez sympathique mais cela devient à la longue répétitif.

Nous avons remarqué qu’il y a moins de précision avec les Joy-Con qu'avec la Poké Ball Plus lors des lancers. Lancer le Joy-Con ou la Poké Ball Plus de biais n’est pas au top et on rate assez souvent ses lancers.

Du côté du mode portable, le joystick et le gyroscope sont, à mon goût, un peu trop sensible pour permettre de faire des excellents lancers et bien viser mais on est sûrs de lancer bien droit.

L’utilisations de ces trois systèmes restent tout de même agréables après un peu d’entrainement et après avoir bien appris à ressentir les gestes à faire pour bien viser au centre du cercle et toucher le Pokémon. Chacun peut trouver la manette qui lui correspond le mieux. Plus de détail sur la Poké Ball Plus un peu plus bas.

Les combats

Du côté des combats, ils ont eux aussi été simplifiés. Pas d’objet tenus, de talents, capacités Z. Les Méga Evolutions sont tout de même présentes et apportent une augmentation de la puissance après une transformation physique du Pokémon.

De plus vous pourrez seulement combattre les Dresseurs, Champions d'arènes et le Conseil Quatre. Il n'y aura pas de combat contre les Pokémon sauvages !

Le mode coopération

Concernant le mode coopération, il est accessible à tout moment, même pendant la Ligue. Ce mode, pour la capture et les combats, facilite beaucoup le jeu ce qui pour des joueurs aguerris devient trop facile et tue l’aventure mais pour des jeunes joueurs ou débutant c’est plutôt positif. Cela reste néanmoins agréable de jouer à deux. Par contre, le joueur 2 fait trop peu de choses car il peut seulement marcher, aider à la capture et lors des combats. Aucune interaction possible avec les personnages ou prendre les objets au sol. Il aurait été bien de donner un peu plus de liberté. Expérience personnelle : mon fils s'ennuie entre 2 combats ou captures.

Les Pokémon Chromatiques

Le système de chasse aux Pokémon Chromatiques est devenu plus simple et accessible. De nombreuses choses vont permettre d’augmenter l’apparition des Pokémon Shiny et ainsi permettre même aux débutants d’en obtenir. Grâce au Charme Chroma (objet déjà connu dans les anciennes versions de Pokémon), au Combo Capture et au Parfum, vous augmenterez vos chances pour rencontrer un Pokémon Chromatique. Vous ne pourrez pas le rater car vous le verrez directement dans sa couleur Shiny sur la carte et il sera entouré d’étoiles blanche.

Notre expert en shiny hunting vous donne son avis : "On se retrouve avec une méthode universelle, qui heureusement se combine bien au farm de Bonbons et d’expérience. Je le juge nettement plus simple que par le passé, car les Pokémon apparaissent bien plus fréquemment dans la nature, et surtout on peut voir s’ils sont Shiny facilement (ils ont des petites étoiles autour d’eux, et ont bien la couleur Shiny lorsqu’ils apparaissent). Le système de chaîne est plutôt permissif à ce niveau d’ailleurs, car vous pouvez par exemple faire une chaîne de Rattata puis changer de zone pour mettre la main sur un Onix, la chaîne ne se cassant que dans deux cas : capture d’une espèce différente de la précédente, et fuite de la cible."

Autres points positifs

De nombreux autres points positifs sont présents dans Pokémon Let’s Go comme la customisation. En effet, vous pourrez customiser votre héros et votre Pokémon de départ, Pikachu ou Evoli, avec diverses tenues.

Les diverses cinématiques avec Pikachu et Evoli sont bien sympas et montrent le lien que l’on a avec notre Pokémon.

Les combats contre les Pokémon Légendaires, Ronflex et les Electrode de la Centrale sont les bienvenus car ce sont les seuls Pokémon sauvages que vous devrez battre avant de pouvoir essayer de les capturer. De quoi montrer qu’ils sont spéciaux.

Vous aurez la possibilité de chevaucher beaucoup de Pokémon ! Si vous avez déjà rêvé de monter sur le dos d’un Onix ou voler avec Dracolosse, galoper sur votre Galopa … Et bien tout cela est désormais possible.

L’interaction avec Pokémon Go

Le gameplay de Pokémon Let’s Go est très proche de Pokémon GO mais ce n’est pas la seule chose qui les lie. En effet, il est possible de transférer des Pokémon capturés via Pokémon Go dans Pokémon Let’s Go.

Ce système vous permettra de compléter votre Pokédex plus facilement surtout pour les Pokémon exclusifs qui seront absents de la version que vous aurez choisi.

Les menus

Dans Pokémon Let’s Go il n’y a plus de PC, donc on peut accéder à tous nos Pokémon à tout moment. Plus besoin de revenir au Centre Pokémon ce qui est un gros point positif car il faut l’avouer, c’était parfois énervant de devoir y retourner pour changer de Pokémon dans notre équipe, alors qu’on était en plein milieu d’une grotte par exemple, juste pour pouvoir chasser tel ou tel Pokémon. 

Concernant le stockage des objets on peut remarquer quelques incompréhensions dans leur tri et rangement.

Le stockage des Pokémon est donc accessible à partir du menu. Il y a une boîte unique pour mettre tous les Pokémon sans limite de quantité. Néanmoins, personnellement je trouve dommage de ne pas avoir accès à une seconde boite pour par exemple y mettre des Pokémon rares comme les Chromatiques pour éviter de les supprimer par erreur. L’utilisation de cette boîte de stockage n’est pas optimale pour la rendre agréable, surtout quand on commence à en avoir beaucoup après une longue chasse.

La fiche Pokémon a été simplifiée surtout pour juger leurs statistiques et connaître leurs IV. Le retour du système de juge est un point très positif car même les débutant peuvent facilement lire et comprendre le schéma montrant les IV des Pokémon. Et il est accessible à tout moment, plus besoin d’aller voir une personne précise ou le PC pour avoir les statistiques.

Le système d’échange à distance n’est pas très pratique car il faut entrer un code de trois Pokémon pour tenter de se connecter à un ami. Problème de ce système : si une autre personne entre le même code au même moment, on se retrouve avec un inconnu pour nos échanges.

L'interaction avec Evoli et Pikachu, même si ça reste limitée, est agréable et elle permet de rendre plus fort son Pokémon grâce au lien d'amitié. Cela permet lors des combats que ce dernier esquive une attaque, soigne tout seul quelques statuts …

La Poké Ball Plus

Elle est considérée comme la manette principale de Pokémon Let’s Go Pikachu et Evoli mais il est tout à fait possible de jouer avec les Joy-Cons et en mode portable. Le Pro Controller quant à lui n’est pas compatible et cela a surpris beaucoup de monde. Mais revenons à la Poké Ball Plus.

Naviguer dans les menus ou sur la carte est très facile avec la Poké Ball Plus et c’est même agréable. Néanmoins la pression sur le bouton A, le stick, est moins précis car le bouton est assez dur. C’est peut-être une question d’habitude à prendre. L'utilisation du Joy-Con est plus agréable de ce coté là. 

Du côté des lancers lors des captures, lancer la Poké Ball Plus permet vraiment une bonne immersion dans notre aventure à Kanto. Le système de capture est plutôt aléatoire, il fonctionne moins bien que lors des tests après E3 et à la PGW, c’est assez étrange. Les lancers en biais fonctionnent mal alors que nous avions réussi à en faire lors des tests sur la démo. Donc utiliser le mode portable pour les captures peut être plus judicieux car il permet de lancer bien droit les Poké Ball même si vous allez devoir bouger pour viser le Pokémon. 

En conclusion, malgré ses petits défauts la Poké Ball Plus reste une bonne manette pour jouer à Pokémon Let’s Go car elle apporte plus d’authenticité à notre façon de jouer mais certains préféreront jouer en mode portable ou avec les Joy-Cons. Les trois systèmes ont leurs avantages et inconvénients donc ce sera à chacun de trouver le mode qui lui correspond le mieux.

Conclusion

Malgré ses quelques défauts, l’expérience de jeu sur Pokémon Let’s Go reste bonne et agréable. Nous ne savions pas trop à quoi nous attendre lors de son annonce mais finalement nous avons été agréablement surpris.

Pokémon Let’s Go a pour gros point positif d’être accessible à tous, les plus jeunes comme les débutants dans le monde des RPG Pokémon. Tous les joueurs de Pokémon Go peuvent s’initier au jeu vidéo Pokémon grâce a cette première version sur Nintendo Switch. Les fans de la première heure retrouvent le côté nostalgique en retournant à Kanto en attendant le RPG 2019 et sa 8ème génération de Pokémon.

Donc malgré que certaines choses ne soient pas présentes dans Let’s Go, comme les objets et la stratégie, le contenu du jeu permet néanmoins de passer de bons moments en attendant un nouveau RPG. Entre l’histoire principale, le post-game, le Pokédex à compléter et la chasse aux Pokémon Chromatiques, de nombreuses heures vous attendent à Kanto.

Pokémon Let’s Go est un bon jeu pour la nostalgie, se détendre et patienter en attendant la 8ème génération ! 

L’avis des membres du staff

KodDez

Pour ma part, j’ai choisi la version Let’s Go Pikachu. D’une manière générale, j’estime que Pokémon LGPE est un excellent jeu pour peu que l’on n’ait jamais touché à aucun jeu de la licence auparavant. Les graphismes sont sympathiques et colorés, le gameplay est agréable, et on y retrouve les bases qui ont fait le succès de Pokémon : le combat, la collection et l’échange des petites créatures. Le nouveau système de capture apporte un vent de fraîcheur à la licence, et j’ai particulièrement aimé le fait que l’on puisse voir les Pokémon se balader sur la carte, plutôt que les traditionnelles rencontres aléatoires. Ces nouveautés ont apporté au jeu la fluidité dont il avait besoin. Néanmoins, quelques points négatifs viennent assombrir le tableau. Notamment, l’absence de contenu post-game. Je n’ai pas été très emballé par l’idée de combattre des experts en Chenipan ou Rondoudou de niveau 75. Cette absence de contenu est entre autres la conséquence du peu de richesse du jeu en termes de stratégie : combattre d’autres joueurs avec des Pokémon que l’on a entraîné soi-même est beaucoup moins intéressant que dans les précédents opus, or c’est à ça que j’y passais le plus de temps. Bilan : ce jeu est idéal pour accueillir les nouveaux joueurs et ceux de Pokémon GO vers les véritables jeux de la licence. Il plaira aussi aux nostalgiques des premières versions qui n’ont pas peur du changement. Néanmoins il laissera probablement sur leur faim les vétérans adeptes de stratégie Pokémon.

Zebtal

Plus facile dans l'ensemble et clairement plus joli, la fonctionnalité d'interaction avec le copain est sympathique. La chasse au shiny avec les combos est vraiment un plus, et le jeu donne pour une fois depuis Emeraude un vrai contenu end-game à mon goût si on couple ça avec la Ligue bis et les maîtres de chaque Pokémon. L'expérience après une capture recentre un peu plus Pokémon sur la capture et un peu moins sur le combat mais sans l'abandonner quand même. On peut quand même pleurer la disparition de la reproduction (même si c'est compréhensible) et un gros affaiblissement de la stratégie. Le petit bonus : on est pris par la collectionnite avec les tailles maxi et mini.

Malo

Pour ma part, j'ai choisi Pokémon Let's Go Pikachu en souvenir de mes jeunes années. Je dois vous avouer lors de l'annonce du système de capture avant la sortie du jeu, j'ai été frustré par le fait que le jeu serait trop simple. Mais finalement cette nouvelle mécanique empruntée à Pokémon GO, apporte vraiment une touche de nouveauté pour un jeu principal Pokémon. C'est aussi pratique pour la chasse aux shiny, et très fun avec la Poké Ball Plus. En revanche il y a une fonction que je n'est pas trouvé très utile, c'est le GO Park, car à part pour Meltan et Melmetal, tous les Pokémon sont facilement trouvables en jeu, et les exclus échangeables avec un ami qui à l'autre version. Mais en tout cas c'est un véritable plaisir d'avoir un jeu Pokémon avec de tels graphismes, et ça n'annonce que du bon pour la suite. Vivement le Pokémon de 2019, j'ai hâte de voir la nouvelle génération sur Switch. Ayant complété mon Pokédex dans Let's Go, je me suis lancé comme défi de tous (enfin presque) les attraper dans leur version chromatique. Il y a toujours de quoi faire dans un jeu Pokémon, même lorsque l'on pense que c'est terminé. Et sinon qu'avez-vous pensé de ce remake de Pokémon Jaune ? Plutôt team Pikachu ou team Evoli ? Je suis curieux de découvrir ce que vous pensez de cet avant-goût sur Nintendo Switch !

Daizaku

Mon avis personnel sur Let’s Go…

Tout d’abord, je possède la version Evoli, et mine de rien ça influe sur un de mes avis, vous verrez ça plus loin !

Je vais aborder plusieurs points ici : les changements majeurs, les statistiques, la difficulté et le jeu post-ligue.

Changements majeurs : j’étais, comme beaucoup, sceptique par rapport au nouveau système de capture, et j’en ressors plutôt content, mais ce n’est pas parfait ; le principe des rencontres non aléatoires est une excellente idée, surtout dans les grottes (ça fait du bien de ne plus croiser de Nosferapti tous les deux pas). Certes, ça tue un peu la difficulté, mais ça épargne des lancers de Joy-Con. Quant à la capture de Pokémon sauvage, je suis mitigé mais je ne sais pas si c’est parce que je suis mauvais ou que mon Joy-Con a un problème : j’ai parfois du mal à lancer la Ball droite, ce qui est frustrant, et encore plus quand ma cible bouge de manière erratique. En cela, je préfère largement jouer en mode portable. Mais force est de reconnaître que l’immersion est très agréable à nouveau.

Ensuite, au niveau des statistiques, on retrouve un peu le jeu original : un Pokémon sans Talent ni objet, comme au début. Le système de bonbons (qui remplace les EV) est particulier, car il peut faire très drastiquement monter les stats des Pokémon. Exemple : un Chenipan peut tout à fait se retrouver à 431PV si on le gave de Bonbons Santé, et Leveinard peut monter à 841PV ! Mais le jeu étant bien fichu, il n’est pas vraiment possible de faire du powerleveling car il faudra de plus en plus de Bonbons, et le niveau du Pokémon est une autre limite.

Concernant la difficulté… Ça aurait pu être difficile, compte tenu de la méthode de prise d’expérience, mais personnellement, j’ai roulé sur TOUT le jeu, Ligue et Mewtwo compris, seulement avec mon Evoli partenaire. Une raison simple : les nouvelles attaques exclusives aux partenaires (et Double Pied), et c’est là que la différence entre Pikachu et Evoli se fait sentir. Pikachu n’apprend « que » trois nouvelles attaques exclusives, Evoli en a pas moins de huit. Et ces attaques, étant basées sur ses évolutions, sont très puissantes : Evo-Thalasso draine les PV de l’ennemi, Evo-Flambo brûle à coup sûr, Evo-Dynamo paralyse à coup sûr, Evo-Psycho pose un Mur Lumière, Evo-Ténébro une Protection, Evo-Ecolo pose une Vampigraine, Evo-Congélo a un effet Buée Noire, et enfin Evo-Fabulo a un effet Glas de Soin. Et bien sûr, toutes ont une puissance de 90 (comme Surf par exemple). D’aucun diront que je me suis grandement facilité la vie (et c’est le cas), mais c’est un peu comme avoir un bouton « Victoire automatique » sur la manette. Par contre, je suis curieux de voir ce que ça peut donner en Nuzlocke : il risque d’être plutôt difficile, même avec le seul Evoli, car la seule source d’expérience sera les combats de Dresseurs. Et certains peuvent être ardus.

Le post-Ligue : J’étais très intéressé par le système d’Experts… Mais finalement c’est sans doute le plus anecdotique du contenu. J’ai pris plaisir à recombattre les Champions, battre Red et Green, à refaire la Ligue. Mais les Experts, consistant je le rappelle à un combat en 1 contre 1 entre Pokémon de la même espèce, demandent beaucoup d’investissement pour le leveling. Et là est le souci : il n’y a pas grande variété pour cela. Il y a les Dresseurs sus-cités, qu’on peut combattre chaque jour (sauf la Ligue, qui peut se refaire en boucle), mais au-delà, ça ne consiste qu’à farmer les Leveinard de la Grotte Azurée. C’est extrêmement répétitif, et ça vous demandera une patience phénoménale pour vaincre tous les Experts. Beaucoup ne le feront pas, car c’est très chronophage.

En conclusion, Pokémon Let’s Go m’a agréablement surpris, et je pense que je vais bien m’amuser quand je tenterai le Nuzlocke Challenge dessus, cependant ce n’est pas le jeu parfait. Il aura tout de même réussi son pari : réunir nouveaux et anciens joueurs dans un monde immersif désormais connu de tous.

0 Commentaire
Maman du Pokéweb et gérante de Pokégraph je souhaite faire partager ma passion pour le monde des Pokémon à travers ce site et mes articles.

Article rédigé le 11/01/2019 à 04H01

Sources: Pas de sources

1 News partagée, c'est 1 aspirine pour un Psykokwak !

Nos partenaires :

  • Pokémon France
  • Pokémon Espace
  • Pokécardex
  • Éternia
  • Aqua 'N' Game
  • Mâmotto


Devenez vous aussi partenaire Pokégraph !

Soutenez le site en faisant un don via PayPal : Cliquez ici


Pokémon est une marque déposée de TCPI The Pokémon Company International, Game Freak et Nintendo.

Pokégraph site d'art et d'actualité Pokémon - copyright 2007-2016 - Version 4.6.1 AgenRuby G

Directrice Mâmotto

WebDesign et Développement par William Krieg

Mail : pokegraph@orange.fr

Le site se réserve le droit d'utiliser les images présentes sur le serveur afin d'illustrer ses articles, uniquement lorsque ceux-ci visent à présenter des oeuvres de ses membres (Pokémon de la semaine, Panthéon, animations...), sans modification de l'image d'origine.

Pokegraph | Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web et en profter plainement. Mettre à jour maintenant

×